DOMAINE DE LANAELLE

site privé
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 604
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)   Sam 17 Jan - 12:29

Revenir en haut Aller en bas
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 604
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)   Sam 17 Jan - 12:30

Anoblie le 11 AOUT 1461,  PAR DOUCHKA DE KRENEG MONTFORT, MARQUISE DU VENDELAIS


SANT IDER




Lanaelle du Chastel

Revenir en haut Aller en bas
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 604
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)   Sam 17 Jan - 12:30






Revenir en haut Aller en bas
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 604
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)   Sam 17 Jan - 12:32

ELEVATION DE MES TERRES EN BARONNIE


FELICIATIONS RECUES






Revenir en haut Aller en bas
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 604
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)   Sam 17 Jan - 12:33

Citation :
Nous, Patate 1er, Grand Duc et allégorie vivante de la Bretagne
A tout ceux qui liront ou se feront lire,
A toutes les chèvres de Bretagne, [/list]

En raison de la réussite de la merveilleuse marquise de Vendelais à la charge de grande argentière pour trouver les 7000 écus que nous lui avons demandés, lui octroyons l'élévation de ses terres au rang de duché.

En raison du sabotage de l'amirauté et du travail accompli par nos officiers grands ducaux, la repassons au rang de Marquise.

En raison du sabotage de l'opération diplomatique pour répondre aux outriliens Celtes, la passons au rang de Comtesse.

En raison de nominations de capitaines inconnus et non fiables, faisant ainsi insulte à la toute puissance de la flotte bretonne, la passons au rang de vicomtesse.

En raison de chantages divers et variés sur notre sublime personne et nos pouvoirs contre la restitution de deux cogues de guerres, la passons au rang de baronne.

En raison du détournement effectif de la cogue de guerre le "Anakin" et de la souillure faite sur la mémoire de notre ancien Maréchal de Bretagne, la passons au rang de Dame.

Reprenons, pour finir, les terres du Vendelais sous notre responsabilité. Les vassaux de ces terres, si ils le désirent, seront alors sous notre protection. Charge eux de nous jurer fidélité, obéissance et conseil.

Nous avions promis de ne point destituer, déclarer pirate ou traître et de publier certains édits en échange de la restitution des deux cogues, de la vie d'Aliéniore de Guérande, de celle de Gwillerm de Harscouët, ainsi qu'implicitement des navires civils à quais sur Vannes et Saint Brieuc. Les promesses sont ainsi tenues.

Nous octroyons à Dame Douchka à la place la magnifique seigneurie de l'île des Levrettes, dont elle pourra totalement jouir à la fin de la mission scientifique en méditerranée. Mission qui prendra fin après notre règne, au signal de notre successeur. En attendant le Anakin et le Griffon sont déclarés indépendants du Grand Duché de Bretagne, et donc hors de notre protection, ainsi que non-désirés dans les eaux bretonnes. Toute approche de nos côtes sera considérée comme volonté effective de destruction et donc traitée comme telle.

Décidons de traduire Nagirrok de Kerouac en cour martiale pour insultes répétées, insubordination, et tentative de trahison lorsqu'il voulu changer le nom de la caraque de guerre "Sainte Reyne Nathan" en "Géronimo".



SM Patate 1er.

Citation :
De nous Douchka Ex Marquise du Vendelais, ex grand Argentière, ex lieutenant général à l'Amirauté
A tout ceux qui liront et riront de bon coeur
A ceux qui vomiront aussi
A tous les cornichons de Bretagne


En raison d'un deal-chantage Patatesque qui consistait à donner un titre contre 7000 écus et pour uniquement le fait de tenir le deal sans être dupe que jamais le titre de Duchesse ne me serait acquis, je ne reconnais plus ma Bretagne ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.

En raison que travailler d'arrache pied pour fournir deux caraques à la Bretagne, voir les personnes impliquées dans cette aventure, traitées comme des moins que rien et voir affiché cela comme du sabotage me lève le coeur au plus haut point, je ne reconnais plus ni ma terre ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.

En raison que nombre de marins volontaires pourraient attester de mes envois de courrier leur réclamant patience pour les ordres que nous attendions pour cette mission, et qui ne venaient jamais sans même avoir été au courant de l'organisation de la mission je ne reconnais plus ni ma terre ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.

En raison du crachat versé sur des marins et capitaines volontaires, prêts à servir la Bretagne et à se battre pour elle, faisant ainsi insulte au petit peuple Breton qui aura pourtant cru en son souverain je ne reconnais plus ni ma terre ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.

En raison de la multiplicité des tractations opérées auprès des deux capitaines ayant enlevés les membres de l'amirauté, de la restitution finale des deux cogues et de la libération des otages qu'à présent Le souverain nomme chantage, alors que le chantage s'opérait uniquement de son coté, qu'il n'a jamais été question pour moi de conduire ces deux cogues ou de les subtiliser à ma terre et étant fort étonnée de prendre pour deux autres personnes responsables et non inquiétées ni par le Duché ni le Grand Duché, nommons cette décision comme fantaisiste et sans preuve. je ne reconnais plus ni ma terre ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.

Pour les mêmes raisons que précédemment, m'accuser de détournement alors que je partage le capitanat de la caraque de Nagirrok est une fois de plus une accusation sans preuve. A croire que je manipule tous les capitaines de Bretagne et que tous ceux qui refusent cette MAIN mise sur les affaires grand ducales ne sont que des marionnettes Douchkaienne sans cervelle, c'est un affront pour eux qu'ils n'oublieront pas j'en suis certaine. je ne reconnais plus ni ma terre ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.

Pour les mêmes raisons que précédemment, m'accuser de détournement alors que je partage le capitanat de la caraque de Nagirrok est une fois de plus une accusation sans preuve. A croire que je manipule tous les capitaines de Bretagne et que tous ceux qui refusent cette MAIN mise sur les affaires grand ducales ne sont que des marionnettes Douchkaienne sans cervelle, c'est un affront pour eux qu'ils n'oublieront pas j'en suis certaine. je ne reconnais plus ni ma terre ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.

Quant à la souillure à la mémoire de notre défunt Maréchal, je ne relèverais même pas le caractère mesquin, honteux et vil de cette remarque, car le grand duc sait l'attachement qui est le mien à notre regretté Maréchal et je pense que la droiture de l'homme l'aurait certainement dirigé sur un chemin qui vous tourne le dos, à la lecture de ce tissu de déjection. Je n'ai aucun pouvoir sur les décisions du capitaine Malowne mais aujourd'hui je le remercierais presque de ne pas associer le nom d'un des êtres qui me sont le plus cher à la vulgarité dont la Bretagne s'est dotée.

Pour la raison que non content de reprendre vos terres, on m'apprend que je suis listée et risque le poutrage si je reviens chercher mes biens, que je suis ni plus ni moins considérée comme une traîtresse, repris de justice sans aucun jugement ni acte d'accusation et toujours sans la moindre preuve, je ne reconnais plus ni ma terre ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.

En raison que les promesses d'un Grand Duc ne tiennent qu'en risibles guignolades pittoresques et pitoyables et qu'avec ces décisions il perd le peu de face qui lui restait, je ne reconnais plus ni ma terre ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.

Nous notons l'affront quand au choix de l’île attribuée à une femme qui n'a eu de cesse de donner son temps et son énergie à sa terre et qui se voit traitée par le Grand Duc lui même comme la dernière des catins, notons le niveau de bassesse atteint par le Grand Duc, niveau acquis à force de côtoyer une princesse née de la fantaisie du moment pour prendre toutes responsabilités qu'elle jalousait depuis ses vies antérieures et qui n'a eu de cesse de voir tomber les têtes de Nagirrok et la mienne par tous les subterfuges et manipulations des portiers du château entre autres, jouant avec délectation du pouvoir des clés, agissant elle même comme juge et bourreau si facilement avec un Grand Duc qui s'est vu retiré ses pouvoirs un par un par une gamine dont la mythomanie n'est plus à démontrer et qui a su très habilement déshabiller le Grand Duc de ses prérogatives pour en faire un mouton incapable de satisfaire une chèvre, vu la sécade opérée sur ses attributs virils, je ne reconnais plus ma Bretagne ni son (ses) dirigeants, au vu des mauvais conseillers que Patate a cru bon de devoir écouter.
Nous laissons donc l’île de la levrette à qui elle appartient il pourra y assouvir ses turpitudes animalesques avec les dindes Bretonnes, ce qui le changera des chèvres et lui remettra sans doute le cervelet en place, si toutefois il remet la main sur ce qui lui sert de virilité.

En raison de la honte que toute cette lecture m'a procuré pour ma terre, de la risibilité des arguments, de la non fourniture de preuve méritant au moins procès avant jugement et éxécution, en raison également que la Bretagne est souillée par la vermine de plus en plus présente, je laisse mes vassaux libres de leur choix mais leur conseille si ils devaient garder leur noblesse de choisir un autre suzerain qu'un homme portant moins de courage qu'une pintade sans attributs.
Un suzerain tient ses promesses, un suzerain est quelqu'un de confiance, un suzerain est quelqu'un qui écoute les conseils mais prend ses décisions seul en toute responsabilité, un suzerain se doit d'être présent en amitié et loyauté et donner l'exemple. Et cela est multiplié quand le dit suzerain est le Grand Duc lui même.
J'en appelle à mes fidèles, à ceux qui ont toujours cru en moi à bien réfléchir si la Bretagne actuelle mérite vraiment ce que nous lui aurons consacré et si ils auront toujours envie de servir de si abjectes personnes.
C'est la Bretagne qui y perd tous les jours d'être entre les mains de ces gens là mais c'est entre nos mains que demain pourrait résider.
Pour ma part, demain s'appelle Nagirrok et je ne regrette en rien la décision que nous avions pris il y a déjà plusieurs mois de prendre le large pour ne pas assister à cette lente dégradation de Breizh.
On ne m'a rien repris aujourd'hui, quitte à en décevoir certaines car j'ai déjà tout avec l'homme que j'aime et la liberté de penser et d'agir comme bon nous semblera, à présent que la Bretagne ACTUELLE nous a définitivement rayé de sa carte en croyant nous faire porter la honte, nous attendrons que les grenouilles se prenant pour des bœufs éclatent pour venir de nouveau rire dans des tavernes Bretonnes où il fera bon vivre.
L'avenir c'est déjà demain ...

d'ar Sadorn 10 a viz Mae 1462
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 604
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)   Sam 17 Jan - 12:34



Citation :
De nous , Lanaelle du chastel, ex baronne de Saint Didier, ex maréchal de fougères, ex diacre de
Fougères, ex membre de la chancellerie, ex consul de Bretagne, ex juge à la cours de justice,

À ceux qui liront ou se feront lire
À ceux qui vont se réjouir,
À ceux qui vont rire jusqu’à s’étouffer…


Je me dois par la présente refuser de garder mon titre de baronne, je ne peux pas jurer fidélité, obéissance et conseil au Grand Duc. Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne suis pas une lèche botte, je ne pourrais donc pas jouer la comédie de la vassale fidèle, obéissante et qui conseille comme le font certains (ou certaines) nobles, et avec tout le respect que je dois à ces familles, je ne suis ni une Brocéliande, ni une Montfort, ni une Kerdraon, donc d’aucune utilité pour le Grand Duc.

En devenant vassale, j’ai prêté serment et j’ai respecté mon serment jusqu’à la fin, je n’ai écouté personne que moi-même, j’ai pris et je prend mes décisions seule. J’ai toujours agit selon mes principes, mes idées et en mon âme et conscience. J’ai toujours dit ce que je pensais, parfois même sans diplomatie, j’ai toujours fait ce qui je voulais dans le respect des lois bien entendu.

Je n’ai jamais vu ni eu de preuves concrètes de tout ce qu’on reproche à Douchka, pourtant j’ai bien demandé mais on m’a endormie avec des phrases mielleuses me prenant pour une idiote, ce que je ne suis pas n’en déplaise à certaines personnes.

Je porte un nom dont je suis fière, un nom qui n’a jamais été souillé par les magouilles, manigances etc…, et honnêtement j’ai pas besoin, comme certains ou certaines qui vont jusqu’à mendier, qui vendraient père et mère pour en avoir un, d’un titre de noblesse pour vivre.

Je vais dans pas longtemps quitter la Bretagne, dès que j’aurai terminé certaines obligations pour lesquelles je me suis engagée. Je ne pars pas avec plaisir parce que mon cœur appartient à la Bretagne parce que mon sang est breton, mais je ne peux pas continuer à vivre dans un duché qui est gangréné par des clans qui placent leurs pions, les membres de leurs familles dans les hautes sphères pour avoir la main mise sur le pays. Un pays où on anoblit n’importe qui pourvu qu’il soit un bon lécheur de botte alors qu’il y a tant de bretons qui le mériteraient vraiment, un pays ou on anoblit des traitres, un pays qui donne des places haut placé à des traitres, un pays ou tous les traitres ne sont pas jugés de la même façon, ah bin oui ma pauvre Lucette, s’il lèche bien les bottes tel traitre sera bien considéré alors que tel autre sera jeté en pâture…un pays où certaines personnes ne pensent qu’à leur interêt et pas à la Bretagne…un pays ou le Grand Duc humilie ses sujets juste pour le plaisir et sa petite
vengeance personnelle au lieu d’assumer ses erreurs…

Je dis donc au revoir à ceux qui sont encore ou qui veulent encore être mes amis car je vais être considérée comme une pestiférée, on va en dire du mal de moi, ça a d’ailleurs commencé je me suis fait insulté en taverne à Fougères, mais je veux dire à ces personnes qu’elles vont se fatiguer pour rien je me fous de leur opinion, de ce qu’elles pensent de moi et si elles savaient ce que moi je pense d’elles , elle ne seraient pas contentes du tout.

Je me fous de ce qu’elles pensent parce que j’ai rien à me reprocher, j’ai toujours travailler pour ma ville et pour la Bretagne sans rien attendre en retour, juste la fierté du travail accompli.
Je dit au revoir à certaines personnes de la noblesse que j’apprecie et que je respecte ,qui m’ont accordé leur amitié, prodigué des conseils et pour leur gentillesse à mon égard, je n’ai pas besoin de les nommer, elles se reconnaitront. Aux amis éventuels, aux nobles que j’apprécie, et à eux seuls, je leur souhaite le meilleure dans leur vie et qu’Aristote les garde.

Qu’Aristore protège la Bretagne.

PS : je voulais aussi dire à la personne qui s’occupe des joutes de je sais plus quoi, on s’en
fout royalement que le Vendelais ne peut pas y participer et qu’elle ferait mieux de balayer
devant sa porte au lieu de s’adresser aux gens en les prenant de haut.


Fait à fougères
D’al Lun 12 a viz Mae 1462
Revenir en haut Aller en bas
Lanaelle
Admin
avatar

Messages : 604
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Re: Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)   Sam 17 Jan - 12:34












Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anoblissement (titre rendu le 12 mai 1462)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tournez manège : le compte rendu d'une amie
» titre du signataire (sommaire 24)
» Compte rendu "Prise de contact" du 24
» compte rendu oral de culture gé conservateur territorial
» “Je suis plus heureux depuis qu’un AVC m’a rendu gay”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOMAINE DE LANAELLE  :: ANOBLISSEMENT-
Sauter vers: